top of page

Le frelon asiatique  :
Vespa velutina nigrithorax

Les GDSA, sous la coordination de la FROSAIF, sont chargés par délégation de l’OVS de la surveillance du territoire en ce qui concerne le frelon velutina.

Le piégeage n’est autorisé que pour les apiculteurs et à proximité de leurs ruchers. La reconnaissance effective de l’espèce piégée doit être effectuée par le MNHN ( Museum National d’Histoire Naturelle) situé à Paris. En cas de piégeage positif, contactez votre GDSA

vespa crabro
espèce locale

vespa velutina
espèce invasive

Velutina est un peu plus petit que crabro et il est surtout nettement moins jaune, plutôt noir.

Comme tous les vespidés, velutina a besoin de protéines animales notamment en août et septembre au moment de l’élevage des mâles et des nouvelles fondatrices. C’est principalement à cette période qu’il attaque nos abeilles. Les ruches lui servant de supermarché, plusieurs frelons se positionnent en vol stationnaire à environ 1,50 m devant la planche de vol. Ils repèrent une abeille lourdement chargée et la prélèvent rapidement sans que les gardiennes interviennent. Leur présence devant la ruche inquiète la colonie, de nombreuses abeilles parcourant la planche de vol au lieu de travailler.

Entre le stress et les multiples prélèvements, la ruche s’affaiblit, parfois jusqu’à épuisement.

 

Les pièges peuvent être achetés, on peut aussi les fabriquer soi-même avec une bouteille plastique dont on coupe le haut et on le retourne pour faire une forme d’entonnoir .

bottom of page